33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Apple se prépare à dévoiler son nouvel iPhone

Rapport hebdomadaire - 12/10/2020

D’importantes nouveautés pour l’iPhone

iphone-wpr


Demain a lieu la prochaine conférence d’Apple. Le géant américain du numérique devrait y annoncer sa nouvelle série d’iPhone. Par le passé, les fameuses « keynotes » d’Apple relatives au lancement d’un nouvel iPhone avaient lieu en septembre. La commercialisation du téléphone débutant peu après. Cette année est donc différente pour Apple. Comme pour beaucoup. L’entreprise de Cupertino a d’abord dévoilé sa nouvelle gamme d’Apple Watch (Série 6) le mois dernier tout en annonçant la sortie du prochain iPhone pour le mois d’octobre. Le retard de l’iPhone est à mettre sur le compte de la pandémie de Covid-19. Cette dernière a interrompu la production de certaines pièces alors que de nombreux employés d’Apple ont dû se mettre au télétravail. Néanmoins, le lancement de l’iPhone de cette année est important pour la firme. Il s’agit, en effet, du premier changement important dans le design du téléphone phare d’Apple depuis trois ans et la sortie de l’iPhone X en 2017. Le smartphone va retrouver un design aux bords plats qui rappelle l’iPhone 5 ou les dernières versions de l’iPad, se différenciant ainsi des derniers iPhones aux bords incurvés. La société californienne devrait dévoiler quatre iPhones différents à des tailles et des prix variés. Le client devrait donc avoir un choix plus large que les années précédentes. Enfin, dernière nouveauté et non des moindres, certains nouveaux iPhones seront compatibles avec la 5G, la dernière version de réseau cellulaire. Cela devrait garantir un temps de téléchargement extrêmement rapide. Mais comme pour l’instant le réseau 5G n’est pas encore totalement développé aux États-Unis ou en Europe, certains utilisateurs pourraient être déçus.

La semaine dernière


Les statistiques de la semaine dernière montrent que l’économie du Royaume-Uni était en croissance de 2,1% en août par rapport au mois précédent. Et ce, alors que le pays commence à voir des signes d’une reprise de l’épidémie de Covid-19. L’amélioration du PIB attendu au mois d’août est plus basse qu’espérée. Des experts interrogés par Reuters l’estiment à environ 4,6%. Selon le Bureau national des statistiques (ONS), cette hausse d’un mois sur l’autre fait suite aux hausses de 6,6% en juillet, de 9,1% en juin et de 2,7% en mai. Le tout faisant suite à la spectaculaire chute de 19,5% du PIB britannique au mois d’avril. De son côté, le dollar a baissé vendredi dernier alors que le yuan chinois a lui connu son plus haut depuis 17 mois. Les investisseurs s’attendent à une victoire de Joe Biden le 3 novembre prochain et à la mise en plus d’onéreuses mesures de soutien outre-Atlantique. Le dollar a ainsi perdu 0,1% par rapport à de nombreuses devises.

popup_close
gbpusdh1-19

Cette semaine


Les contrats à terme sur les marchés d’actions américains étaient légèrement en hausse ce matin alors que les intervenants s’étaient armés de patience à l’orée d’une semaine de publication de résultats d’entreprises pour le T3 et de discussions autour du plan de relance américain à Washington. Les contrats Futures du Dow Jones et du S&P 500 étaient tous deux en hausse alors que ceux du NASDAQ 100 évoluaient dans une zone positive plus modeste. La vulnérabilité des contrats à terme semble annoncer une nouvelle semaine forte pour les marchés d’actions. Le Dow Jones a bondi de 3,3%, enregistrant sa plus grande hausse hebdomadaire depuis août. Le S&P 500 et le NASDAQ ont, eux, enregistré une hausse respective de 3,8% et de 4,6%. Les plus importantes depuis juillet.

 

Le contenu ci-dessus est considéré comme un article d’information sur l’état du marché et ne doit en aucun cas être perçu comme un conseil en investissement.

popup_close
dowh1-2

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
70.20% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

70.20% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X