33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Crise argentine et livre turque : sérieux problèmes

Rapport hebdomadaire - 03/09/2018

Les marchés en proie à des tensions 

turkish-lira-3


Les actions mondiales ont baissé la semaine dernière, bien que les indices américains aient terminé la semaine en position stagnante. Les événements récents concernant la monnaie argentine sont au centre des préoccupations. La semaine dernière, la banque centrale du pays a relevé le taux d’intérêt de 45% à 60%, en raison de la dépréciation du taux de change d’environ 20%. Même avec l'aide du FMI, qui a été proposée plus tôt, le fait était imminent, ce qui a provoqué un sentiment négatif sur les marchés et créé la vente d’actifs risqués. Aujourd'hui, la livre turque a chuté de plus de 6% jeudi après les événements du peso, mais la démission d'un haut responsable de la Banque Centrale de Turquie a été coup dur. La Livre a corrigé vendredi pour clôturer la semaine à 6.55.

La semaine dernière


Les exportations de pétrole brut ont dégringolé alors que les importateurs fuyaient l’Iran par crainte d’être ajoutés à la liste des ennemis commerciaux de Trump et que l’USD est resté un mois plus bas que l’euro. L'or glisse de 28,8 à partir d'un plus haut de deux semaines. Il est allé jusqu'à la séance précédente, alors que le dollar se reprenait contre le yuan. Cela a rendu le métal précieux plus cher pour les acheteurs, tells que les consommateurs chinois. De plus, les questions juridiques renouvelées pour le Président Donald Trump ont stoppé l’appétit des investisseurs. Caterpillar a perdu 2% et Boeing 0,7%. Les actions Deere ont chuté de 1%. Les actions Alibaba ont chuté de 3,2% et Netflix a également reculé de 1,5%. Le gouvernement des Etats-Unis devait imposer de nouvelles taxes de $16 milliards sur les produits d'importation chinoises. La Chine a surenchéri avec des taxes sur les importations de $16 milliards également. Le gouvernement britannique a pris des mesures pour préparer le public et les entreprises à un scénario probable de Brexit sans transaction, créant une incertitude pour la devise du pays.

popup_close
gbpusd-h1-14

Cette semaine


Les chiffres économiques de l'USD cette semaine incluront les chiffres de l'indice ISM manufacturier et non manufacturier du mois d'août, publiés mardi et jeudi. Après cela, nous aurons mercredi les chiffres du commerce de juillet, le très important rapport du changement d'emploi non-agricole de l'ADP en chiffres jeudi et le marché du travail d’août vendredi. Les discours du membre du FOMC seront également au centre des débats, ce qui entraînera probablement une grande volatilité sur le marché. L'indice USD a baissé d'environ 0,01% soit à $95,14. Concernant l'EUR, la date de cette semaine inclura les très importants chiffres PMI du secteur privé au mois d'août, lundi et mercredi. Les chiffres des ventes au détail de la zone euro en juillet paraitront mercredi et le lendemain, nous aurons ceux des commandes d’usines en Allemagne. Les chiffres définitifs du PIB du 2ème trimestre de la zone euro et de la production commerciale et industrielle allemande seront publiés en fin de semaine, vendredi. L’attention portera probablement sur les données concernant l’Allemagne. Le Brexit cette semaine sera de nouveau au centre des discussions, tout commentaire négatif ou toute nouvelle devrait éclipser les données économiques de la semaine. Le Loonie, qui n’a pas conclu les négociations de l’ALENA avant la date limite de vendredi, devrait reprendre cette semaine, et les négociations auront probablement un effet de volatilité sur la monnaie. Aucun progrès réel sur la guerre commerciale américano-chinoise, nous savons maintenant que plus de droits de douane seront appliqués et surtout la menace du président des États-Unis de se retirer de l'OMC demeure. Un risque toujours présent qui peut secouer les marchés à tout moment.

popup_close
eurusd-h1-9

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X