Le Yuan est le premier à payer le prix de la crise économique

yuan_main_image_wp

Les nouvelles et réactions du marché à la surprise de la dévaluation du Yuan ont rythmé la semaine dernière alors que les préoccupations concernant la santé de l'économie mondiale montent. Cette action risque d'être l'étincelle qui met le feu au champ de bataille mondial des devises puisque les pays tentent de rester compétitifs dans un environnement de ralentissement des échanges.

La semaine passée

Le Yuan a défrayé les chroniques la semaine dernière avec les responsables chinois qui ont dévalué la monnaie locale, envoyant les marchés dans une véritable frénésie. Récemment, les mauvaises données économiques, y compris les chiffres décevants des exportations et le ralentissement des investissements, ont contribué à ce changement de politique. L'inflation alimentaire, plus importante que prévue, empêche la Banque populaire de Chine d’intensifier la relance monétaire via de nouvelles baisses de taux d'intérêt ou réductions de coefficients des réserves obligatoires, impossibles compte tenu de leur potentialité à faire flamber les prix. Cette évolution est à l’origine des appels à prendre des mesures à la fois par la Banque centrale européenne et la Banque du Japon alors que les banques centrales ont l'intention de garder leurs propres plans de dévaluation intacts. Cela devrait conduire à une augmentation des achats d'actifs de la BCE, en particulier compte tenu de la baisse de l'inflation qui a vu les mesures pour les prix à la consommation en territoire déflationniste tandis que la croissance du PIB reste insaisissable. Les prix des matières premières ont largement baissé, dirigés par la chute brutale du pétrole brut tandis que l'or et les métaux précieux ont réussi à surperformer la classe d'actifs sur fond d'un dollar américain plus doux.

popup_close
usdcnhweeklyreview08172015

Cette semaine

Les prochaines séances ne seront pas aussi chargées en données économiques que les semaines précédentes, en raison du calendrier relativement calme cette semaine. Cependant, l'événement principal de la semaine aura lieu mercredi avec le FOMC qui publiera le procès-verbal de la réunion de juillet du comité des membres votants. Les marchés seront particulièrement attentifs au procès-verbal afin de trouver des indices sur l'évolution des taux d'intérêt en particulier avec le contexte extérieur qui se dégrade et la difficulté que rencontre la Réserve fédérale pour réaliser ses objectifs d'inflation. Mis à part l’importante publication du FOMC, la Banque centrale d'Australie publiera son propre compte-rendu de réunion de politique monétaire. Les données de l’immobilier américain joueront un rôle de premier plan dans les prochaines sessions avec des chiffres imminents concernant les permis de construire, les mises en chantier et les ventes de logements existants. Les données devraient être mitigées selon les dernières estimations. Mis à part les données centrées sur les États-Unis, le Royaume-Uni diffusera ses statistiques concernant l'inflation et les ventes au détail. La Chine révélera sont dernier indice des prix du logement, avec un adoucissement des prix attendu dans un contexte de ralentissement général de l'économie et de la devalorisation du Yuan.

popup_close
sp-sep15weeklyreview08172015
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.