peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La croissance des emplois aux États-Unis en dessous des prévisions

Baisse record du nombre d’actifs aux USA

nfp-results-below-estimates


L’annonce des créations d’emplois dans le secteur non agricole aux États-Unis est sortie à l’opposé des prévisions pour le mois de décembre, le taux de chômage ayant grimpé légèrement, alors que le taux d'actifs est tombé au plus bas depuis 35 ans, avec 62,70%. Les fondamentaux pesaient sur le dollar américain tout au long de la semaine alors que la prise de bénéfice envoyait les prix de l'or à des sommets vieux d’un mois en arrière.

La semaine dernière


Les chiffres finaux sur la création d'emplois non agricoles pour 2016 sont venus en deçà des estimations de Wall Street, affichant 156 000 nouveaux postes au lieu de 178 000 prévues. La résultante fut une légère augmentation du chômage sur la période passant de 4.60% à 4.70%.

Le facteur positif a été le bond de 0,40% des salaires horaires au cours du mois, affichant le rythme de croissance le plus rapide depuis la dernière crise financière. Mis à part les fondamentaux du travail aux États-Unis, les données concernant la fabrication industrielle ont montré un élan positif et ce dans de nombreux pays, avec des indices d'achat américains, allemands, italiens, espagnols, britanniques et chinois en pleine ascension.

L’autre signe favorable annoncé par la Banque centrale européenne récemment concerne les chiffres préliminaires de l'inflation de décembre avec une croissance de 1,10% au cours de la période. Cela a marqué le taux le plus élevé d'inflation depuis septembre de 2013 et montre que les chiffres d'inflation allemande n'étaient pas seulement un événement ponctuel.

Enfin, la réserve fédérale a continué à exprimer son optimisme, avec les derniers résultats des réunions du FOMC soulignant trois hausses de taux  prévues en 2017.

popup_close
usdcnhweeklyreview01082017-2

La semaine à venir


La Chine sera sous les feux de la rampe pendant les prochaines sessions, car des données critiques concernant l'inflation et le commerce devraient être annoncé.

Les prix à la production devraient afficher une accélération de la hausse, les estimations prévoyant une croissance annuelle de 4,50% d'ici la fin de décembre, tandis que les prix à la consommation devraient rester en attente à 2,30%.

Cependant, alors que l'inflation devrait rester stable, les profits signalés un mois plus tôt devraient s’envoler. La croissance spectaculaire des importations et des exportations au cours du mois de novembre devrait s'effacer, avec des exportations à un rythme annuel de -3,50%, tandis que la croissance des importations devrait glisser à 2,70% contre 6,70% en novembre.

En dehors de ces développements en Asie, la zone Euro est censée déclarer le taux de chômage aux côtés de la production industrielle avant que la BCE ne publie son compte rendu de la réunion de politique monétaire de décembre.

Les autres événements importants prévus tout au long de la semaine seront les chiffres de ventes au détail aux États-Unis et la dynamique des prix à la production, en attendant les chiffres de production industrielle au Royaume-Uni pour novembre.

popup_close
xauusdweeklyreview01082017-2