peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La Réserve fédérale muscle son discours sur la prochaine hausse des taux d'intérêt

shutterstock_131952473

Adoptant un ton nettement plus optimiste sur le front de l'économie, plusieurs membres de la Réserve fédérale ont confirmé que 2015 verrait une hausse des taux d'intérêt malgré la faiblesse de l'activité au cours du premier trimestre. De fait, les données économiques ont encore été en deçà des prévisions, notamment les chiffres décevants des ventes au détail et du nombre de logements qui promettent un ralentissement de la croissance du PIB.

La semaine derniere en bref

Lors de multiples interventions au cours de la semaine, les membres de la Réserve fédérale ont confirmé le trajectoire de la politique monétaire en pointant vers une hausse des taux d'intérêt d'ici la fin de l'année 2015, même si la tendance s’inverse après l’augmentation consécutive de la volatilité des marchés. Toute rhétorique de la Réserve fédérale mise à part, les données dans le secteur du logement et du commerce de détail enregistrent une baisse qui souligne les failles du calendrier avancé. Dans la zone pacifique, les chiffres en provenance de la Chine confirment le ralentissement accru de l'économie du fait de l'impact des turbulences mondiales sur la machine à exporter. Avec la désorganisation des importations et des exportations et une croissance à son plus bas niveau depuis des années, les planificateurs de l'organe central n'ont pas d'autre choix que de renforcer les mesures de politique accommodante pour atteindre les objectifs de croissance ambitieux fixés par le gouvernement. En Occident, la Banque centrale européenne et les autorités bancaires ont opté pour le maintien des mesures de politique monétaire et de quantitative easing, alors même que l'offre d'obligations souveraines éligibles continue à s'assécher. Les craintes d'une sortie de la Grèce s'amplifient à nouveau alors que les créanciers du pays refusent tout compromis ou rééchelonnement de la dette. Même si les risques de contagion semblent être contenus, il existe une grande incertitude quant à l'impact d'un défaut grec sur la monnaie commune et la situation économique dans la zone Euro.

popup_close
eurchfweeklyreview04202015

Prochaine semaine

Alors que le feuilleton grec devrait continuer à faire les titres des journaux, les données économiques en provenance des États-Unis continueront à affecter les marchés financiers avec un sentiment de risque amplifié par un dollar à la hausse. Les ventes de logements existants et de logements neufs devraient à nouveau confirmer la situation du secteur après les chiffres décevants des permis de construire et des mises en chantier qui ont affaibli le dollar par rapport à ses principaux concurrents. Les données de fabrication en provenance de la zone Euro, de l'Allemagne et de la Chine donneront une meilleure indication des perspectives mondiales sous-jacentes au niveau de la production, alors que les données de base des biens durables aux États-Unis apporteront un éclairage sur les investissements dans les actifs à plus long terme. Le décollage récent des prix de l'énergie sera également au centre des préoccupations dans la semaine à venir avec les dernières informations en provenance des pays du Golfe qui l'emporteront sur les données des stocks et des réserves des États-Unis. Une recrudescence des hostilités pourrait entraîner les prix du WTI vers de nouveaux sommets.

popup_close
dax-jun15weeklyreview0422015