33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

La saison des élections a commencé

Rapport hebdomadaire - 29/04/2019

Un phénomène inhabituel

elections-2


De nombreuses élections importantes ont eu lieu récemment ou sont en cours dans le monde entier : Israël, la Finlande, l'Indonésie, l'Inde, l'Egypte, la Macédoine du Nord, l'Ukraine, l'Espagne, l'Afrique du Sud, la Lituanie, les Philippines, l'Australie, l'Irlande et la Belgique, sont tous des pays d'importation. Les tendances illustrées par les résultats de ces élections constituent un élément fondamental de la perception des traders. C'est comme si la couleur du ciel était un fond pour le sentiment que nous éprouvons à propos du temps. Les traders suivent ces développements pour comprendre les perceptions des conditions du marché qu’ils génèrent dans leur conscience. C’est donc à nous de comprendre et de suivre les tendances de ce cycle électoral étonnamment chargé.

La semaine dernière


Les bénéfices des entreprises ont été aussi élevés que ceux d’Atlas, célèbre porteur grec. Comme Atlas, ils supportent la charge de la performance financière mondiale sur leurs épaules. De nombreux clients se demandent combien de temps peut durer la course aux records. La réponse courte est : «tant que les bénéfices soutiennent la hausse des cours des actions». La réponse la plus «nuancée» (comme diraient ceux qui n'aiment pas le mot «détaillé») est : «pas trop longtemps». Un grand nombre de ces performances exceptionnelles représentent des profits réalisés par des sociétés qui bénéficient de loyers véritables ou quasi monopolistiques, ce qui signifie qu’il n’y a pratiquement aucun concurrent face à leurs revenus. Observez Facebook, Google, Amazon, etc. Nous pensons que la fin de cette période de consolidation autorisée, voire encouragée, du secteur et des profits monopolistiques en résultant est en vue. Facebook a mis de côté $3 milliards pour ce qui, à son avis, constituerait une disposition prévoyant une amende de $5 milliards  pour violation du minimum légal en matière de confidentialité et de divulgation de la vie fédérale. Google continue de payer à l'Union européenne des amendes de plus de $1,5 millions par an pour comportement anticoncurrentiel. Toutes ces amendes et pénalités ne sont peut-être qu'un nouveau moyen de taxer les sociétés extrêmement prospères qui savent éviter les taxes. Peut-être sont-elles les salves de départ pour tenter de restreindre la diffusion en masse de données personnelles de clients sans rémunération pour le fournisseur des données.

popup_close
amazondaily-29-4

Cette semaine


Dans deux jours, le 2 mai, les dix exemptions aux sanctions imposées par les États-Unis à l'Iran pour avoir vendu son brut sur le marché mondial expirent et ne devraient pas être renouvelées. La question qui inquiète les traders en pétrole du monde entier est de savoir ce que seront les «nouvelles sanctions», c’est-à-dire une quantité supplémentaire de brut non autorisée sur les marchés, augmenteront-t-elles les prix ou non. Ce n'est pas facile d’y répondre. L’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, plus grands producteurs de l’OPEP, ont tous deux déclaré ne pas avoir l’intention de modifier leur production pour compenser la diminution de l’offre en provenance de l’Iran, de la Libye et du Venezuela. En outre, les États-Unis installent des puits dans le bassin du Permian ouest du Texas aussi rapidement que le permettent leurs capitaux et leur équipement. A première vue, la situation semble sur le point de s’envenimer. Pourtant, curieusement, les prix sont en baisse. Les marchés au comptant et à venir n'affichent pas de panique d’achat. Nous ne sommes pas en mesure de spéculer trop loin non plus compte-tenu des graphiques. Nous voyons une chute à court terme. Pas en dessous de 60 et pas en dessus de 65. Si le prix pénétrait dans le support ou la résistance pendant plus de 72 heures au prochain niveau (75 ou 65 respectivement), il resterait probablement dans cette nouvelle fourchette. Restez vigilant, maintenez votre compte suffisamment capitalisé et préparez-vous à une volatilité soudaine et potentiellement lucrative.

popup_close
cl-jun19-h1-29-4

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X