L’année 2015 a pris fin sur une note frustrante

La dernière semaine de l’année 2015 a été marquée par un manque de données économiques et une faible impulsion positive.

2015down

Avec des volumes transactionnels saisonniers habituellement en-dessous des niveaux ordinaires et très peu d'indicateurs économiques significatifs, la tendance des marchés financiers étaient figés dans une tendance mitigée voir même désorientée, selon la catégorie des actifs. Le dollar a affiché une légère reprise vers la fin de semaine, alors que les marchés des matières premières dont ceux du pétrole et du gaz, n’ont pas réussi à se rétablir. Quant à eux, les contrats à terme S & P 500 peinent à garder la tête hors de l’eau depuis le debut de l’année 2015.

Revue hebdomadaire

Le bulletin d’informations économiques de la semaine dernière a été particulièrement concis. À l’approche de la nouvelle année financière, les principaux acteurs du marché semblent tous avoir été frappés de paralysie et d’un pressant besoin de tirer les marrons du feu boursier. Les données tournaient principalement autour du marché immobilier américain. Selon l’indice des prix composite  S & P Case-Shiller, basé sur des chiffres récoltés parmi les vingt plus grandes villes américaines, les prix ont progressé à un rythme soutenu de 5,50 % depuis l’année précédente, sur une base non désaisonnalisée. Ce taux coïncidé avec la contraction de -0,90 % conséquente aux facteurs saisonniers, combinés à une surenchère des procédures réglementaires, blâmées pour la régression des transactions immobilières. Les contrats à terme S & P 500 n’ont pas réussi à se hisser au-delà de la barre, avec un rendement de -0.50 % en 2015. Les marchés des matières premières demeurent instables, avec une dévalorisation de près de 3,00 % du prix du pétrole brut au cours de la semaine précédente uniquement. Comme l'ont confirmé les données de l’API et de L’EIA, l’inventaire des stocks de pétrole brut aux USA fait état d’une augmentation de 2,629 millions de barils lors de la récente période.  De surcroit, les spécialistes mettent en garde contre un proche dépassement de la capacité d’entreposage mondiale  si la production ne ralentit pas son rythme.

popup_close
cl-feb16weeklyreview01032015

La semaine à venir

Apres la fin de l’année 2015, l’année 2016 s’ouvrira sur la parution de nombreuses données économiques cruciales en provenance d’un peu partout dans le Monde. Toutefois, ce sont les taux du PMI manufacturier et des services qui auront la vedette. L’annonce des chiffres américains sur l'emploi non agricole de ADP vendredi, demeure l’événement le plus attendu des marchés, alors que les prévisions se permettent d’annoncer la forte éventualité d’une augmentation de 190 000 emplois dans le secteur privé au cours de février, ainsi que de 200.000 emplois ajoutés à la masse salariale non agricole BLS. Le taux de chômage devrait garder le même taux stable quoique positif de 5,00 %. On s’attend également à la publication du rapport sur le chômage canadien, avec l’espoir d’assister à la fixité du pourcentage de 7,10 %, en dépit des inquiétudes à propos de la forte probabilité de lourdes pertes d'emplois dans le secteur pétrolier. La Chine va entamer la semaine en libérant son rapport sur le PMI manufacturier du Caixin, lequel devrait s’être contracté une fois de plus, en-dessous du seuil de 50,0 à 49,0. Néanmoins, le PMI manufacturier de la zone Euro et les statistiques concernant les principales nations du Comité Européen, dont l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France, devraient tous se farder d’une tendance expansionniste.

popup_close
eurgbpweeklyreview01032016
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.