peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le taux du dollar américain inquiète les membres du FOMC

La semaine dernière

usd-unchanged

Le dollar américain poursuit son affaiblissement alors que le process-verbal de la réunion du FOMC de septembre a montré que les membres votants de la Fed étaient largement préoccupés par le manque de d’inflation, émttant des doutes sur la capacité de l'inflation US à atteindre le taux cible de la Fed à 2,0%. Citant l'incertitude regnant sur la Chine, le FOMC a décidé de maintenir ses taux inchangés et un fort billet vert qui freine les exportations. Le dollar américain reste faible suite aux décevantes données NFP publiées la semaine dernière. Les attentes du marché d'une hausse des taux en octobre se fânent, ne laissant la possibilté qu’aux réunions du FOMC de novembre et décembre de s’en charger. Les espoirs que les fonds fédéraux à terme augmenteront les taux en 2015 s’essoufflent, jetant un doute sur l’action de la Réserve fédérale américaine à savoir si elle relèvera ses taux en 2015 ou pas du tout.

Cette semaine

Le yen japonais a été la monnaie la plus faible suivie par le dollar américain. La faiblesse du billet vert a conduit les marchés à augmenter le risque avec l'AUD et le NZD qui ont affiché de fortes hausses durant la semaine. Les prix de l'or ont enregistré un sommet de 5 semaines cette semaine, flirtant brièvement près des sommets à 1,160 après avoir testé les prix les plus bas près de 1 106 la semaine précédente. Ce fut la même histoire dans la plupart des actifs des matières premières. Le pétrole brut a terme a gagné près de 8,48% sur la semaine, clôturant près d’un sommet de 10 semaines à 49,49 USD. Cette forte reprise dans le pétrole brut intervient après que les prix se soient négociés latéralement pendant près de cinq semaines. Les faibles données ont également vu les marchés boursiers américains se mobiliser avec les S&P500 à terme clôturant vendredi au dessus du fort niveau à 2000 USD, affichant 3,24% de gains.

popup_close
1_xauusd-h4_1110

Les chiffres de l'inflation de l'Allemagne, la France et la zone euro paraîtront cette semaine et devraient attirer l’attention. L’ inflation devrait rester faible selon les rapides estimations, ainsi il y a de plus en plus de participants pensant que la BCE pourrait étendre son programme d'assouplissement quantitatif au-delà de 2016. Bien que le chef de la BCE, Mario Draghi soit resté prudent sur la question, le dernier compte-rendu de réunion de la BCE reflète le fait que le Banque centrale n’hésitera pas à élargir son programme d'achat d'obligations au-delà de la date limite initiale de septembre 2016. A cet égrad, les chiffres de l'inflation de cette semaine seront d'une importance majeure. Il n'y a pas de changement prévu avec l'IPC finale de la zone euro qui devrait rester à -0,1% tandis que l'IPC de base annualisé devrait être de 0,9%. Au Royaume-Uni, les chiffres mensuels de l'IPC paraîtront suivis par le rapport sur l’emploi le jour suivi. Alors que l'inflation devrait rester modérée, une impression surprise pourrait toutefois voir le Cable se renforcer davantage. Sur le front de l'emploi, les attentes sont timides en ce qui concerne le taux de chômage, mais les estimations médianes sur les salaires moyens attendent une hausse de 3,1%, ce qui amorce un durcissement. Le GBP pourrait chuter à court terme si les estimations ne se réalisaient pas.

popup_close
2_gbpusd-w_1110