33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les décrets de Trump semblent profiter au billet vert

Rapport hebdomadaire - 10/08/2020

Dow Jones a gagné 76 points

trump-announcement


Aux États-Unis, les contrats à terme sur actions semblent mitigés après l’approbation par Trump de plusieurs décrets visant à prolonger l’aide financière aux Américains, relative à la crise du coronavirus.

Les contrats à terme du Dow Jones Industrial Average ont gagné 76 points et indiquaient une éventuelle hausse supplémentaire d’environ 66 points lors de l’ouverture du marché. Quant aux contrats à terme du S&P 500, ils semblaient s’orienter vers une hausse, tandis que les contrats à terme du Nasdaq 100 étaient légèrement plus modérés.

Cette série de décrets vient confirmer le plan d’aide face à l’augmentation du chômage, repoussant notamment le remboursement des prêts étudiants jusqu’en 2020, voire au-delà. Ces mesures permettront de verser une indemnité hebdomadaire de 400 dollars aux dizaines de millions de chômeurs, soit une allocation inférieure aux 600 dollars versés jusqu’à fin juillet.

Les mesures du président interviennent après l’échec des discussions entre dirigeants démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, et l’administration Trump sur la relance d’un nouveau plan d’aide à l’économie. Plusieurs allocations d’un ensemble approuvé auparavant ont cessé à la fin du mois de juillet, faisant s’accroître le scepticisme face à une amélioration de l’économie du pays. Aneta Markowska, économiste financier en chef chez Jefferies, a d’ailleurs déclaré :

« Le mur budgétaire présente encore un risque de chute pour le mois d’août », avant d’ajouter que, néanmoins, la faiblesse ne serait qu’à « court terme ». « En septembre, une nouvelle période de soutien financier créera un élan positif. La réouverture des écoles, même si encore restreinte à seulement quelques États, renforcera cette dynamique positive (1) en stimulant les achats pour la rentrée scolaire et (2) en permettant à davantage de parents de reprendre le travail en septembre », a-t-elle déclaré dans une note adressée aux clients. « En un mot, les conditions sont données pour un nouveau point d’inflexion de l’activité, avec comme seconde étape la reprise ».

À retenir de la semaine passée


La semaine dernière, Donald Trump a annoncé la signature de décrets interdisant aux entreprises américaines de réaliser des transactions avec des entreprises technologiques chinoises telles que ByteDance et Tencent.

Tencent contrôle l’application de messagerie chinoise appelée WeChat et ByteDance, établie en Chine, est la maison mère de TikTok, l’application de partage de vidéos en plein essor mondial.

Une interdiction censée prendre acte 45 jours après l’annonce et qui devrait provoquer un regain de tensions sino-américaines.

Le président des États-Unis a expliqué que WeChat « capture automatiquement de vastes pans d’informations de ses utilisateurs. Cette collecte de données permettrait au Parti communiste chinois d’accéder aux informations personnelles des Américains ».

Le décret interdirait l’application aux États-Unis et mettrait fin à « toute transaction liée à WeChat pour toute personne ou bien soumis à la juridiction des États-Unis, avec Tencent Holdings Ltd ».

popup_close
dowh1

L’essentiel de la semaine


Les cours de l'or sont en baisse aujourd'hui tandis que le dollar continue de se redresser et prendre des bénéfices après la publication de chiffres du chômage américain meilleurs que prévu vendredi dernier. Les investisseurs surveillent de près les relations sino-américaines avant les discussions commerciales qui sont prévues.

L'or au comptant a reculé de 0,3% à 2028,90 $ l'once. Les contrats à terme sur l'or américains ont augmenté de 0,6% pour s'établir à 2039,20 $.

Les marchés japonais et singapourien étaient fermés les jours fériés.

Pour rappel, l'or avait atteint un record historique de 2072,50 $ l’once vendredi dernier avant de reculer de près de 2%.  Quant au billet vert, il est en hausse, comme nous l’expliquions depuis la publication des données montrant que la masse salariale non agricole (Non Farm Payroll) aux États-Unis a augmenté de 1,763 million en juillet.

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

 

popup_close
xauusd-h1-12

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
70.20% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

70.20% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X