La puissance des exportations chinoises ralentit

bank-of-china_03022015-2

Les données publiées la semaine dernière ont montré le fossé croissant entre les «nantis» et «démunis» de l'Asie que les économies continuent de creuser. Les données chinoises ont indiqué que le géant manufacturier connaît un ralentissement plus marqué que prévu, faisant monter les enjeux pour un nouvel assouplissement tandis que le Japon a réussi à surpasser les estimations du consensus sur plusieurs statistiques.

La semaine passée

Les statistiques de la dernière semaine se sont principalement concentrées sur la région Asie-Pacifique avec des chiffres économiques importants publiés à partir de la Chine, du Japon et de la Nouvelle-Zélande. La semaine a commencé avec la balance commerciale chinoise qui a vu son excédent augmenter de 75%. Bien que cela semble positif de prime abord, les exportations ont contracté à un rythme annualisé de -2,50% tandis que les importations ont diminué de manière bien plus abrupte de -17,60% au fil des ans. De l’autre côté de la mer, le Japon a connu une importante hausse de son produit intérieur brut ; les derniers chiffres indiquant 1,00% de croissance au premier trimestre avec une économie en expansion à un taux annualisé de 3,40%. Cependant, les commentaires du gouverneur de la Banque du Japon, Kuroda, ont provoqué une flambée du yen alors que les membres croyaient que le Yen pourrait être franchement dévalué puisqu’ils s’attendaient à ce que la paire USD/JPY atteigne la cible de 1,1500 à 1,2000. Plus au sud, la Nouvelle-Zélande étonnamment réduit les taux d'intérêt à 3,25% alors que la Banque centrale de Nouvelle-Zélande lutte contre les prix élevés du carburant alors que les prix des produits laitiers se sont effondrés. En outre la politique monétaire accommodante pourrait être plausible si l'économie continuait à se décontracter. Enfin, la Grèce a continué à faire les gros titres après que le FMI ait rappelé ses négociateurs de Bruxelles et d’Europe, faisant ainsi pression sur la nation pour qu’elle tranche entre l’acceptation d’un accord ou le défaut de paiement. Le temps est compté car les créanciers perdent patience avec la Grèce.

popup_close
usdjpyweeklyreview06152015

La semaine à venir

L'événement dominant auquel les cambistes se préparent pour les prochaines sessions de trading est la déclaration du Federal Open Market Committee (FOMC) américain de mercredi. Bien que la Banque centrale n’ait pas prévu d'augmenter les taux d'intérêt lors de cette réunion, il pourrait en sortir des informations primordiales pour le processus de normalisation des politiques monétaires. Il n’y aura pas aucune autre annonce de taille concomitante à cet événement, pas même les développements grecs liés à l'impasse dans laquelle ils se trouvent avec les créanciers. Les autres événements importants en attente sont notamment les chiffres de l'inflation des prix à la consommation issus des États-Unis, du Royaume-Uni et de la zone euro. Alors que la zone euro devrait maintenir sa constance, restant de peu connectée à l’expansion, le Royaume-Uni devrait connaître un sursaut renouant avec l'inflation sur une base annualisée. Les chiffres des États-Unis sont attendus à la hausse sur une base mensuelle tandis que les chiffres annuels continuent à tendre vers le seuil déflationniste, ce qui complique les efforts de la politique de la Réserve fédérale. Autres événements importants : les données de l’immobilier américain avec les permis de construire et mises en chantier. Après l'exubérance du mois passé, ces deux statistiques devraient légèrement diminuer. Enfin, la Nouvelle-Zélande publiera les chiffres du PIB trimestriel et annuel pour le premier trimestre de 2015.

popup_close
eurgbpweeklyreview06152015
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.