Les marchés attendent la réunion du FOMC et le Super jeudi

Analyses quotidiennes - 19/03/2018

La politique de Trump domine les marchés mondiaux

fomc-meeting-5


La semaine du 16 mars s'est terminée avec des craintes grandissantes des marchés au sujet d'une éventuelle guerre commerciale mondiale et de la tourmente à la Maison Blanche, au moment où le Président Donald Trump a pris la décision de limoger le Secrétaire d'État Rex Tillerson, une semaine après la démission de Cary Cohn, meilleur conseiller économique de Trump.

La semaine dernière


Les accords commerciaux mondiaux sont maintenant reconsidérés après que le président américain ait annoncé qu'il réduirait de $100 milliards le déficit commercial avec la Chine par le biais de taux imposés, ce qui a poussé les marchés boursiers mondiaux à terminer la semaine dans le rouge.

Les marchés britanniques ont été tirés vers le bas par des pertes dans les matières premières et les biens de consommation de base et l'indice FTSE 100 a chuté de 0,8%.

Les marchés européens ont également subi une baisse des pertes dans les secteurs bancaires et technologiques. Parallèlement, l'IPC de la zone euro a progressé à un rythme plus faible que prévu en février, suggérant que la Banque Centrale Européenne (BCE) sera confrontée à un dilemme concernant la réduction de son programme de relance par l'achat d'obligations. En outre, la production industrielle du bloc des 19 pays a chuté en deçà des attentes en janvier. L'euro a perdu face à l'USD, malgré une hausse de l'IPC allemand en février. L'indice allemand 30 DAX a réussi à terminer la semaine en hausse de 0,3%.

Aux États-Unis, Dow Jones a perdu 1,5% et l'indice S&P 500 a reculé de 1,2%. Le taux de roulement élevé du cabinet de la Maison Blanche a été parmi les principaux moteurs des marchés puisque l'administration Trump perd un membre du personnel de l’exécutif tous les 17 jours. Les marchés américains ont terminé la semaine dans le rouge, après que le président Donald Trump ait congédié le secrétaire d'État, Rex Tillerson, au centre de désaccords sur la politique étrangère. La technologie et les actions du secteur financier ont entraîné les actions à la baisse.

En février, les ventes au détail aux États-Unis ont chuté pour un troisième mois d'affilée et l'inflation américaine s'est alignée sur les prévisions du marché, augmentant les probabilités de hausses graduelles des taux d'intérêt en 2018. De plus, la production industrielle américaine et l'indice de confiance des consommateurs du Michigan aux États-Unis ont atteint un sommet de 14 ans en quatre mois. Le dollar est tombé plus bas contre ses pairs, au milieu de nouvelles inquiétudes sur la tourmente politique américaine.

Sur les marchés des matières premières, les prix du pétrole ont fini en hausse la semaine dernière, ignorant les données de l'Energy Information Administration qui ont montré une augmentation des stocks de pétrole brut américains de 5 millions de barils la semaine finissant le 9 mars.

popup_close
eurusd-h1-alvexo-ltd-4

La semaine prochaine


Les marchés anxieux attendent la décision de la Fed mercredi. Le point culminant hebdomadaire tombe sur Jerome Powell alors qu'il se dirige vers sa première augmentation de taux d'intérêt en tant que président de la Réserve Fédérale cette semaine. La question la plus importante pour les investisseurs est de savoir si l'optimisme à l'égard de l'économie américaine pourrait entraîner plus de hausses que les marchés ne le prévoyaient.

Cette semaine est pleine de rencontres importantes qui pourraient avoir un effet géopolitique potentiel. L'accent sera mis sur le sommet de deux jours du G20 à Buenos Aires qui commence lundi. Tout signe d'escalade du stress entre les États-Unis et la Chine pourrait rendre les investisseurs nerveux. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, sera en position de défendre les plans commerciaux de Trump contre les critiques généralisées des partenaires du G20. Entre autres, l'utilisation des crypto-monnaies et la réglementation sont également à l'ordre du jour du groupe des 20 ministres des finances.

En Asie, les marchés boursiers se sont négociés de façon mitigée lundi, les investisseurs étant prudents cette semaine où la Réserve Fédérale devrait augmenter les taux d'intérêt américains et en signaler peut-être jusqu'à trois autres pour le reste de l'année. Les investisseurs sont très attentifs aux remarques du Président de la Fed, Jerome Powell, puisque ce sera sa première conférence de presse.

Jeudi, qui est également appelé Super jeudi, serait consacré à la décision de la Banque d'Angleterre sur les taux d'intérêt à 12h00 GMT et le Gouverneur Mark Carney tiendra une conférence de presse peu après l'annonce. Aucun changement n'est attendu, bien que la BoE pourrait indiquer une possibilité de hausse des taux d'intérêt en mai. Les développements du Brexit seront également au centre des discussions, alors qu'un sommet du Conseil Européen de deux jours débute jeudi, les négociateurs essayant de parvenir à un accord sur la période de transition après le départ du Royaume-Uni de l'UE.

 

popup_close
dax-jun18-h4-alvexo-ltd

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.