Les resultats macro-economiques Americains indiquent une récession imminente

shutterstock_221607850

La baisse des imports et exports Américains indiquent des perspectives moroses pour l’économie Américaine alors que les prévisions de croissance sont revues à la baisse. Ceci pourrait influencer sur les projets de la réserve Fédérale Américaine à augmenter leurs taux d’intérêt, cette volonté d’augmenter les taux a d’ailleurs été confirmée par de nombreux organismes ainsi que des membres du FOMC. La Grèce continue à lutter afin de trouver un financement alors que l’Iran continue des enjambées afin de trouver un accord sur le nucléaire.

La semaine derniere en bref

Suite à une baisse des chiffres du chômage au milieu de la semaine dernière qui confirme la tendance à la baisse du chômage Américain. Les chiffres du chômage non fermier US établis à 126,000 indiquent un renversement de la tendance. Ce chiffre indique le pire resultat depuis 2013, manquant les previsions de 245,000 d’une large marge. Il y avait cependant des zones d’espoir dans les chiffres US avec les resultats positifs des revenus et chiffres des ventes de nouveaux logements cependant la constation est que l’économie Américaine est plutôt chancelante. L’Angleterre a réussi à dépasser ses prévisions, avec une croissance robuste malgré une inflation qui se renforce. Les resultats Japonais ont continué à décevoir les prévisions avec les chiffres de production qui ont chuté de -3.40% sur un mois, déception confirmée par les chiffres décevants du Tankan. Les principales nouvelles économiques sont venus du cote des négociations avec l’Iran. Cela nous ramene au 30 Juin pour une nouvelle date butoir afin de trouver un accord final sur le nucleaire avec l’Iran qui verrait les sanctions se retirer petit à petit du secteur bancaire et des énergies.

popup_close
dow-jun15weeklyreview04062015

Prochaine semaine

Avec des marches encore fermés pendant la fete de Paques, la semaine qui s’annonce sera légère en résultats économiques mais chargée en évènements géopolitiques. Les principaux evenements économiques vont être les declarations sur les taux d’intérêt Anglais et Australiens. La banque d’Angleterre devrait laisser ses taux d’intérêt inchangés à 0.50% même si des indicateurs économiques indiquent une possible amélioration. La banque centrale d’Australie devrait elle aussi ne pas modifier ses taux et les laisser inchangés a 2.25% mais il y a tout de meme une possibilite de réduction de 25 points considérant les mauvaises nouvelles du cote des exportations. D’autres résultats attendus ces jours-ci sont ceux du cote des services d’information des Etats-Unis, Angleterre et de la zone Euro, toutes censées rester stables. En dernier lieu, un large remboursement de la dette est prevue de la part de la Grece le 9 avril au FMI qui pourrait éventuellement annoncer une probable sortie du pays.

popup_close
audusdweeklyreview04062015