Les statistiques de la masse salariale indiquent une hausse des taux plus tôt que prévue

Les gains substantiels de vendredi de la masse salariale préfigurent une mise à jour de la politique monétaire.

payroll_usd

Les résultats exceptionnels de vendredi concernant la masse salariale ouvrent la voie à une nouvelle phase de la politique monétaire alors que la Banque centrale évolue plutôt vers la normalisation des politiques. L’élan du dollar était substantiel alors que l'optimisme envers l'économie a vu la monnaie gagner considérablement en valeur par rapport aux autres devises.

La semaine dernière

La Grèce est restée à l'honneur la plupart de la semaine avec l'impasse entre les créanciers et l’Etat insolvable qui continue à traîner. Le pays a décidé de reporter le paiement au FMI, optant plutôt pour un rassemblement des paiements du FMI d'une valeur de 1,70 USD dûs pour tout le mois de juin afin de gagner du temps. Après avoir rejeté purement et simplement la proposition de réforme des créanciers, l'Eurogroupe a fixé comme date limite aujourd’hui pour accepter les propositions ou offrir de nouvelles initiatives. En dehors de la Grèce, les résultats de la masse salariale ont joué un rôle dominant dans l'élan avec un résultat de 280 000 emplois supplémentaires par rapport à des estimations de consensus à 225 000. Le taux de chômage a légèrement augmenté à 5,5%, cependant, le dollar fortement et rapidement gagné de la valeur alors que les traders avaient prévu une date antérieure pour des hausses de taux d'intérêt. Dans d'autres données économiques, la Banque d'Angleterre, la Banque centrale européenne et Banque centrale d'Australie ont tous voté pour le maintien des mesures de politique monétaire en attente. Le Président de la BCE Mario Draghi a mis en garde sur la volatilité avec la période estivale démarrant, avec la panique qui a suivi dans les jours suivants ses commentaires.

popup_close
eurusdweeklyreview06082015

La semaine à venir

Après que la dynamique liée à l'annonce de la masse salariale se soit estompée, le principal point à l'ordre du jour pour la semaine à venir est centré sur la Chine. Durant la nuit, le pays a publié les chiffres de la balance commerciale qui ont montré l'excédent progresser de 25%. Demain il y aura les chiffres de l'inflation de la Chine, aussi bien du côté du consommateur que producteur. L’inflation à la consommation devrait tomber à 1,30% sur un an contre 1,50% dans la période précédente alors que la désinflation frappe le continent. La déflation continue des prix de la production est plus préoccupante avec un indice des prix de la production enregistrant de mauvais résultats depuis mars 2012. La production industrielle et les immobilisations fixes devraient augmenter et devraient annoncer si un assouplissement des politiques monétaires se fera sentir dans l'ensemble de l’économie. Mercredi, la Banque centrale de Nouvelle-Zélande relâchera peut-être ses taux d'intérêt, originellement prévus de rester inchangés à 3,50%, mais de nouvelles réductions pourraient être annoncées au regard du contenu de la déclaration. Enfin, les ventes au détail américaines donneront une indication plus claire sur l’évolution des dépenses des consommateurs après le bond du taux d’épargne auquel nous avons assisté le mois dernier.

popup_close
usdcnh06082015
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.