L’euro paie le prix des décisions prises par la BCE

L’euro continue de céder du terrain face au dollar

la-bce


Tout juste après avoir difficilement digéré l’annonce du référendum italien, les marchés européens ont été surpris par les dernières mesures publiées par la Banque Centrale européenne. Celles-ci incluent une extension du programme d’achats d’actif afin de faire face à la prochaine hausse des taux de la FED. L’euro a chuté après l’annonce, alors que le dollar a terminé la semaine à la hausse, à l’approche de la décision de la Réserve Fédérale.

La semaine dernière


Le quota de volatilité a subi une hausse notable la semaine dernière, en particulier au sein du marché des changes, après que le compte-rendu du référendum italien. Malgré le refus de consolider le gouvernement et d’accroître la stabilité du pouvoir, la réaction instinctive initiale responsable de la chute de l’euro et des marchés financiers européens s’est rapidement inversée. Le vrai feu d’artifice a commencé après l’annonce de la décision prise par la politique monétaire de la Banque centrale européenne de jeudi. Le Président de la BCE Mario Draghi et le Conseil des gouverneurs ont annoncé une extension du programme d’achat de l’actif en cours. En plus d’étendre le programme en place jusqu’en avril, les achats passeront dorénavant de 80 à 60 milliards € par mois. 

D’autres grandes banques centrales, ont décidé de préserver leurs taux d’intérêt de référence. C’est le cas pour la Banque du Canada et la Banque de réserve d’Australie qui maintiennent leur taux à 0,50 % et à 1,50 % repectivement. Notons cependant, que l’Australie a connu un revers majeur durant le troisième trimestre, avec un PIB contractuelle pour la première fois en 5 ans. 

Du côté de la Chine, avec des prix à la consommation et des prix à la production tendanciellement élevés en novembre, on constate une amélioration progressive des conditions économiques. Cette progression se confirme au regard des exportations et des importations qui se retrouvent enfin en territoire positif sur une base annualisée en novembre.

popup_close
1-euraudweeklyreview12112016

La semaine à venir


Les prochaines sessions seront dominées par des décisions clés prises par les principales banques centrales, tandis que l’inflation est en croissance partout dans le monde. Les marchés se concentreront principalement sur décision sur les taux d’intérêt  de la Réserve Fédérale au terme de réunion du FOMC mercredi. La FED devrait sans aucun doute faire rehausser ses taux de 0,50 % à 0,75 % lors de la réunion, et les investisseurs devraient examiner attentivement l’instruction pour déceler des indices en vue de futures hausses. 

Le Comité de politique monétaire la Banque d’Angleterre devrait également publier sa propre décision au cours de la semaine. Les experts du marché ne s’attendent pas à des changements ni dans le taux d’intérêt, ni dans le montant de l’assouplissement quantitatif en cours. L’indice des Prix à la Consommation de l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni est attendu de pied ferme pour mardi. 

Plus tard dans la semaine, ce sera au tour de la zone Euro et des Etats-Unis de libérer leurs données IPC, avec des attentes de croissance modeste de la part de l’Oncle Sam. 

Il sera tout aussi intéressant de suivre les chiffres enregistrés par l’économie américaine et britannique ainsi que les résultats des ventes au détail, de la fabrication et les indices des directeurs d’achat dans toute l’Europe.

popup_close
2-gbpusdweeklyreview12112016