L'OPEP et la Russie se renvoient la balle

Les prix du pétrole grimpent en flèche à l'expansion de la production

opec-oil-meeting


Contre toute attente face aux investisseurs sceptiques, l'OPEP, la Russie et neuf autres grands producteurs de pétrole se sont entendus jeudi pour conclure un accord sur l'offre jusqu'à fin 2018. Les investisseurs se sont réjouis de ces nouvelles, faisant passer l'indice Brent à près de 2,00% à la cloture, juste en-dessous de la plus forte hausse de novembre de 64,65$ le baril, niveau le plus haut jamais atteint depuis juin 2015.

La semaine dernière


Les prix du pétrole ont glissé pendant quasiment toute la semaine dernière, en raison des inquiétudes du marché concernant l'engagement de la Russie à l'accord sur les réductions de production. Ces appréhensions ont été levées après que le dirigeant de l'OPEP, de facto l'Arabie saoudite, et la Russie ont trouvé un compromis à Vienne pour continuer à réduire la production de 1,80 million de barils par jour jusqu'à la fin de 2018, avec une étude de la progression prévue en juin. L'autre grande nouvelle qui a fait la une la semaine dernière a été l'approbation d'une révision historique de la taxe par le Sénat américain. La loi sur les réductions d'impôts et les emplois sera la plus importante réforme fiscale du pays depuis 1986, ajoutant 1,40 billion de dollars au déficit budgétaire américain au cours des dix prochaines années. Coté Brexit, le Royaume-Uni et l'Union européenne se seraient mis d'accord sur un projet de loi sur le divorce, avec une estimation des médias quant à l'évolution de l’addition finale variant de 40 et 55 milliards d'euros. Sur le front des données économiques, le PMI de la zone euro a bondi à 60,1 en ce debut décembre, soit son deuxième meilleur résultat historique, en signalant que le secteur s'est entièrement remis d'une forte contraction déclenchée par la crise de la dette en 2011. Les perspectives de hausses pour le bloc de devise a fait l’objet d’un rapport séparé qui a montré un taux de chômage plongeant à 8.80% en octobre, son plus bas niveau depuis janvier 2009.

popup_close
brnt-feb18-h4

La semaine prochaine


Dans la semaine à venir, l'attention des investisseurs sera principalement fixée sur deux thèmes centraux : les progrès des négociations Brexit et la santé du marché du travail américain. Lundi, la première Ministre Britannique Theresa May doit rencontrer le Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, et le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier. Bruxelles a demandé à Theresa May de déposer une "offre finale" lundi pour mettre fin à la première phase des négociations, les progrès ultérieurs dépendant d'un accord sur les termes du divorce incluant un règlement financier et une clarification des droits pour les citoyens européens. Vendredi verra la publication du rapport final des états de paie non agricoles américains avant la réunion de la politique monétaire de la Réserve fédérale prévue pour la semaine suivante. Alors qu'une augmentation des taux d'intérêt est tout sauf une certitude, les données mensuelles sur les emplois seront suivies de près comme jamais. Selon une première enquête auprès des économistes, les salaires auraient augmenté de 188 000 en novembre, tandis que le taux de chômage devrait combler 17 années par une remontée à 4,20%. Pendant ce temps, les gains horaires moyens devraient augmenter de 0,20% en glissement mensuel. La Banque du Canada est encouragée à laisser son taux de référence au jour le jour à 1,00% lorsqu'elle rendra sa dernière décision politique mercredi. La légère hausse des fondamentaux du marché du travail pourrait toutefois inciter le gouverneur Stephen Poloz à offrir une vision plus optimiste de l'économie.

popup_close
usdcad-h4-9
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.