Les mauvaises prévisions concernant l’emploi n’ont pas empêché la persistance de l’optimisme du marché

shutterstock_153478343

Avec une semaine pourtant instable, des chiffres sur l’emploi d’ADP très inférieurs aux prévisions et ceux hors agricoles juste au-dessous des estimations, le taux de chômage de façon surprenante a réussi à tomber tandis que les cours des actions se sont surpassés alors que la faiblesse du dollar a prévalu.

La semaine précédente

L'événement majeur impactant le dollar durant la semaine précédente était le rapport des données sur l'emploi américain, de 223 000 emplois ajoutés ratant de peu les attentes de 224 000. Le taux de chômage est tombé à 5,40 % tout comme le taux de participation au marché du travail qui a atteint un nouveau niveau faible de plusieurs décennies. Mis à part les données sur l'emploi, les commentaires de Janet Yellen concernant l'évaluation ont écorné l’optimisme dans le récent marché haussier et ont suscité une baisse des actions. Cependant, d'autres discours des membres du FOMC ont souligné la possibilité d'une hausse des taux en septembre. La Grèce a continué d'attendre un consensus des créanciers qui se disputaient les restrictions et les modalités de la libération d'autres fonds de sauvetage possibles. Le remboursement de ce mardi de la FMI occupera une place importante si les différents groupes ne parvenaient pas à un compromis aujourd'hui. Cependant, dans une dynamique positive pour l'union monétaire, la Commission européenne a mis à jour des prévisions de croissances régionales après l’indication d’une large amélioration des services et des données de fabrication. En Asie, l'élargissement du ralentissement en Chine continue de se propager avec l’indice manufacturier PMI de HSBC en dessous du seuil expansionniste en raison de la chute des importations et des exportations. L’Australie voisine a réduit les taux de 0,25 % à 2,00 % afin de lutter contre la désinflation et la faiblesse persistante dans le secteur des produits de base.

popup_close
dow-jun15weeklyreview05112015

La semaine prochaine

Le centre de l’attention de la semaine prochaine se concentrera sur l'Europe et le Royaume-Uni en raison de la publication du PIB de la zone euro et de la décision concernant les taux d'intérêt au Royaume-Uni, des événements prioritaires dans la liste d'événements importants à venir. La Banque d'Angleterre devrait laisser les taux d'intérêt directeurs inchangés à 0,50 %, en ligne avec les expectatives que la Banque centrale attendra pour l’ajustement de sa politique. Un renforcement de l'économie de la zone euro pourrait aider la Banque centrale à relever ses taux, en particulier lorsqu'il est couplé avec les politiques économiques du parti conservateur. Le produit intérieur brut de la zone euro, dû ce mercredi, est susceptible d’indiquer une vue améliorée de la perspective avec un PIB trimestriel qui devrait augmenter de 0,40 % alors que le PIB annualisé devrait passer de 0,90 % à 1,10 %. D'autres indicateurs importants devant être publiés comprennent les chiffres de la production industrielle chinoise qui sont estimés être chaque année plus importants tandis que les investissements en capital fixe restent relativement constants. Les chiffres de vente au détail des États-Unis seront probablement décevants en considération de la baisse d’optimisme des consommateurs. Les données de production industrielle et manufacturière du Royaume-Uni, de l'Union européenne et des États-Unis seront également publiées au cours de la semaine.

popup_close
gbpusdweeklyreview05112015
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.