Le PIB domine le flux des nouvelles

gdp

Les chiffres des PIB autour du monde ont donné la cadence des marchés la semaine dernière avec des données qui ont montré que la récession mondiale avait des répercussions sur certaines économies à travers l'Europe et les États-Unis, ce qui complique les efforts de la banque centrale pour restaurer la croissance et le commerce international.

La semaine dernière

Un des facteurs déterminent dans l'élan de la semaine dernière était les indices que la croissance mondiale continue de faiblir alors que les économies développées souffrent des politiques d'austérité en cours et de la faiblesse des investissements. La deuxième lecture concernant la croissance américaine du premier trimestre a vu son résultat tomber bien au-dessous de ce qui avait conclu en première lecture, enregistrant -0.70% contre 0,20% précédemment. Le PIB britannique n’a pas évolué, enregistrant des chiffres dans la même lignée que les chiffres antérieurs, même si une croissance de son économie était attendue. Le PIB espagnol a réussi à inverser la tendance par rapport à la plupart des autres rapports de PIB, avec une accélération modeste de 2,70% en rythme annualisé contre 2,60% précédemment alors que l'économie rebondit après des années de déclin. Les PIB suisses et italiens s’en tirent plus ou moins, avec la Suisse qui connaît une contraction trimestrielle et l'Italie qui a réussi à éviter de peu une baisse de son PIB annuel, augmentant de 0,10% au fil des ans. Les statistiques de l’immobilier américain ont continué à s’améliorer avec des prix de l’immobilier en hausse à un rythme annualisé de 5% selon le dernier indice S & P Case-Shiller des prix de l’immobilier. Ceci a été soutenu par la hausse des ventes de logements neufs qui ont augmenté de 6,80% durant le mois passé et les ventes de logements en attente qui ont gagné 3,40% sur la même période. Le yen a franchi un seuil important, avec la paire USD/JPY poussant à la hausse vers des sommets de 13 ans pendant que le chômage japonais s’améliore alors que les dépenses et l'inflation s’effondrent telles que l’avait prédit la Banque du Japon.

popup_close
usdjpyweeklyreview06012015

La semaine à venir

Beaucoup de nouvelles sont en attente dans le monde cette semaine, avec des annonces fondamentales vitales prévues aux Etats-Unis et en Europe. Les marchés vont surveiller étroitement l'évolution du marché de l'emploi avec les États-Unis qui éditeront les statistiques de la masse salariale non agricoles et celles du chômage vendredi. La Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre doivent toutes deux rendre leur rapport sur la politique monétaire, les taux d'intérêt devraient toujours rester en attente. L’Australie annoncera son PIB et sera précédée par une décision de la Banque centrale d’Australie concernant ses taux d'intérêt qui devraient se maintenir à 2,00% puisque la croissance ralentit. Dans une perspective mondiale, les statistiques de l’industrie manufacturière seront un facteur déterminant et conducteur de l'élan des marchés financiers à partir de chiffres de l’IPC de la Chine. Il y aura également un rapport sur l’industrie manufacturière aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie et dans la zone euro dans son ensemble. Les données sur les services seront également annoncées, mais il est peu probable d'avoir le même impact que les chiffres de l’industrie manufacturière. Pendant ce temps, les délais de remboursement de la Grèce seront une préoccupation majeure alors que les négociateurs ne parviennent pas à un accord entre le gouvernement grec et les créanciers.

popup_close
eurgbpweeklyreview06012015
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.