Semaine éprouvante et interminable pour les marchés

Analyses quotidiennes - 16/04/2018

Une certaine vengeance continue de peser


Deux grands courants ont traversé les marchés la semaine dernière et ils ont été forts. Tout d'abord, une certaine vengeance continue de peser sur les marchés boursiers du monde. La volatilité a caractérisé ce courant, à l’image du S&P 500 qui a vu vécu plus de jours avec des sursauts de prix à plus de 1% la semaine dernière que n'importe quelle autre semaine en près de 4 ans. La bataille tarifaire n'est pas encore terminée.

La semaine dernière


Deux grands courants ont traversé les marchés la semaine dernière et ils ont été forts. Tout d'abord, une certaine vengeance continue de peser sur les marchés boursiers du monde. La volatilité a caractérisé ce courant, à l’image du S&P 500 qui a vu vécu plus de jours avec des sursauts de prix à plus de 1% la semaine dernière que n'importe quelle autre semaine en près de 4 ans. La bataille tarifaire n'est pas encore terminée. Alors que «seulement» $35 milliards sont actuellement en vigueur sur l'acier et l'aluminium (à l'exclusion du Canada et du Mexique), $120 milliards supplémentaires sont sur la liste des Chinois et des Américains pour une éventuelle mise en œuvre. Ce niveau épuise le total des importations chinoises en provenance des États-Unis, les importations américaines dépassant $550 milliards en provenance de la Chine laissant environ $400 milliards de plus que les importations chinoises aux États-Unis. Par conséquent, nos recherches indiquent que la prochaine phase inclura probablement une catégorie d'actifs beaucoup plus grande dans laquelle les Chinois ont un énorme avantage : la dette du gouvernement américain. Obligations américaines oblige. On estime que les Chinois détiennent environ $1,5 billion, oui billion avec un B. Bien que nous estimions improbable que les Chinois menacent la devise américaine avec une vente massive de leurs avoirs obligataires, affaiblissant ainsi le dollar américain et rendant les exportations américaines plus abordables, ce serait une tactique curieuse dans un conflit commercial. Néanmoins, la crainte d'une telle pensée, et encore moins d'une action, suffira à maintenir la peur qui tourne autour de ce différend qui mijote un peu plus cette semaine. Le deuxième courant est la Russie. Les sanctions imposées à la Russie en tant qu'alliée de la Syrie et les sanctions qui en résultent pour ses interactions avec le monde bancaire occidental ont considérablement affecté le Rouble. Trop pour Ruslan, deuxième plus grand producteur d'aluminium a soumis à des sanctions strictes, Glencore, le géant des ressources a été affectée par le prix de son action et continue de baisser après le retrait de Glencore, co-entreprise avec Ruslan. Cela pourrait s'apaiser alors que les Etats-Unis et leurs alliés ont porté un coup militaire à l'inventaire des armes chimiques russo-syriennes, le régime d'Assad ayant à peine été piqué par un moustique. Il ne semble pas que l’intervention de la coalition ait abouti et ne visait pas non plus à faire peser une menace importante sur Assad.

popup_close
es-fmp-11-4

La semaine prochaine


La bataille commerciale dominera les marchés cette semaine, autant qu’elle a duré ses derniers jours. Les marchés boursiers mondiaux subissent, et nous prévoyons que cela continue probablement, une forte volatilité. Par conséquent, dans ces cas relativement rares, nous signalerons des opportunités de trading viables sur les indices sûrement à court terme. Positions horaires et fin de journée SEULEMENT. La volatilité est beaucoup trop élevée pour se positionner à tout moment plus longtemps que dans une fenêtre de quelques heures jusqu'en fin la journée.

Alors que nous entamons ce début de deuxième saison des rapports sur les bénéfices de l'année presqu’en continu, l'effet de ces parutions, tout en se déroulant comme prévu, a une durée de vie relativement courte. C'est-à-dire qu’après la mise en place de la publication du rapport, en supposant que le rapport soit conforme aux prévisions, le sursaut (ou la baisse) du cours ne dure pas plus de quelques heures. Forte de ces connaissances, la stratégie ER est plus fiable que jamais, avec la mise en garde que ce trimestre prévoit de s’accaparer des bénéfices rapidement après la publication. Le bouleversement des marchés boursiers face au choc commercial et aux sanctions russes éclipse les rapports sur les bénéfices.

Le revers de cette tempête dans laquelle nous nous trouvons est que lorsque les nuages ​​se lèveront, ce qui pourrait arriver tôt ou tard, il y aura d'excellentes opportunités d'achat dans ces mêmes marchés boursiers qui ont connu des chutes abruptes. Nous vous le signalerons directement dès que le vent tournera sur nos écrans. En attendant, nous tradons activement des positions en dollars US : EUR/USD, GBP/USD, AUD/USD et le plus haut possible. Ce ne sont pas non plus des positions à long terme que nous préconisons, mais plutôt fins de journée. Au jour le jour. Ce marché est également très volatile mais plus prévisible que les indices actuellement. Gardez bien vos yeux rivés sur certaines tendances en développement mais fortes comme le déclin de Tesla. Notre analyse indique que les premiers déposants ont commencé à vendre leurs positions sur l’action. Alors qu'il est un des chouchous des investisseurs du monde entier pour ses idées extravagantes et bien vendues aux investisseurs de l'énergie renouvelable bon marché, sur l’exploration des espaces lointains et leur colonisation, mais aussi les voitures propres, alors une telle imagination en fait rêver plus d’un... Tesla est en position courte à long terme selon notre estimation.

 

popup_close
tsla-6h-wk-16-16-4-2

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.