Tension en vue de la publication des taux d’intérêts

shutterstock_326573624

En dépit des résultats positifs publiés la semaine dernière par les principales économies du Globe, les marchés financiers demeurent dans l’appréhension des décisions concernant le taux d’intérêt de la BoJ et du FOMC, censées être transmises mercredi. La tenue de la Conférence autour de l’industrie du pétrole en Algérie devrait ajouter de l’huile sur le feu et favoriser la volatilité du pétrole brut tandis que les pourparlers sur un éventuel gel de la production sont encore sur la table.

La semaine dernière


L’actualité principale de la semaine fut la décision prise par la Banque d’Angleterre de ne pas modifier ses taux d’intérêt et de les maintenir à 0,25 %. Il en fut de même pour les mesures d’assouplissement quantitatif qui demeurent stables en réponse à l’affaiblissement de l’activité économique. Bien que l’inflation demeure intacte et que le secteur manufacturier reprennent du poil de la bête, le chômage stagne à 4,90 % ce qui laisse la porte ouverte à de nouvelles mesures d’accommodations de la part du Royaume-Uni destinées à éviter une récession. Hormis le Royaume-Uni, les chiffres de l’inflation publiés la semaine dernière à travers l’Europe ont montré une image contrastée, quoique vaguement positive. Sur une base globale incluant l’ensemble de la zone Euro, l’inflation annualisée aurait augmenté de 0,20 %, ce qui correspond aux estimations et aux données précédentes. Le maillon faible était l’Espagne, qui persiste au sein du territoire déflationniste avec un taux annualisé de -0,10 %, alors que de nouvelles élections devraient se tenir dans les prochains mois après l’échec de former un gouvernement de coalition. La production industrielle de la  zone euro a été notamment plus faible, tombant de -0.50 % sur une base annualisée, après avoir glissé -1.10 % sur une base mensuelle. La semaine s’est achevée sur des données concernant l’inflation aux Etats-Unis, avec l’impression du titre CPI à 1,10 % par rapport à 0,80 % au préalable sur une base annualisée, évoquant la possibilité de mesures en provenance du FOMC dès la semaine prochaine.

popup_close
eurusdweekly09182016

La semaine à venir


Les Banques centrales domineront l’actualité de la semaine à venir avec les annonces politiques majeures de la part de la Banque du Japon et du FOMC. La Banque du Japon ouvrera le bal mercredi matin, avec une supposée baisse des taux ou bien alors une éventuelle opération « twist » qui consisterait dans la vente de la dette à longue échéance contre la dette à plus court date. En outre, la sortie attendue de l’« étude » (Comprehensive Review) devrait donner un aperçu de la politique, en particulier si Tokyo compte poursuivre son régime monétaire relativement agressif. Après la BoJ, ce sera au tour des membres votants de la Réserve Fédérale Américaine de se prononcer sur leur politique économique. Bien que la probabilité d’une hausse des taux ait sensiblement diminué, les données d’inflation de vendredi ont quelque peu renforcé cette éventualité. Les analystes s’attendent à au moins une hausse des taux avant la fin de 2016, voir même peut-être  deux. La Reserve Bank of New Zealand réunira ses décisionnaires pour déterminer la politique monétaire de la Banque, même si les taux d’intérêts ne devraient pas quitter les 2,00 %. Enfin, il sera utile de garder un œil sur le prix du baril durant la tenue de la Conférence de l’Industrie Pétrolière en Algérie, où la question du gel de la production sera une fois de plus abordée, causant la volatilité des taux.

popup_close
usdjpyweekly09182016
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.